Langues

  • English
  • Français
  • Español
Flux RSS
L'AGENCE DIGITALE DE L'INTÉRÊT GÉNÉRAL
Partenaire de votre transformation numérique


Libre/Open-source : kesako ?

Les logiciels libres/OPEN-SOURCE sont des logiciels que l’on peut librement exécuter, étudier, modifier et diffuser autour de soi.

Ils s'opposent aux logiciels propriétaires dans la mesure où leur code est « ouvert » alors que celui des logiciels propriétaires est « fermé ». L’ouverture est à la fois technique et juridique. Sur le plan technique, le code source des logiciels libres/open-source est « lisible » par des êtres humains alors que celui des logiciels propriétaires est distribué en langage machine, ce qui le rend illisible même par les informaticiens. Sur le plan juridique, les logiciels open-source/libres sont protégés par des « licences libres », qui sont un régime de protection reconnu dans le monde entier et qui bénéficie d'une importante jurisprudence.

Les logiciels LIBRES/open-source offrent aux entreprises et aux structures de l'économie sociale des solutions d'une grande qualité technologique.

Le code libre/open-source est un code pérenne : il pourra toujours être repris, retravaillé, remodelé pour coller au mieux aux besoins des structures qui le déploient. Le code open-source/libre est un code solide : dans la mesure où il est ouvert, tous les acteurs compétents de la communauté du libre participent à son amélioration. C'est l'assurance que ses faiblesses sont vite repérées et corrigées. Enfin, le code open-source/libre est à la pointe de l'innovation technologique : parce que les communautés de développeurs sont très réactives, parce qu'elles ne peuvent pas se reposer sur une rente de situation, les logiciels open source sont généralement à la pointe des technologies disponibles.

La qualité technologique des logiciels open-source/libres n'est d'ailleurs plus à démontrer : ils sont à l'oeuvre dans la plupart des grandes entreprises, dans une très grande majorité des serveurs web, dans un grand nombre d'agences gouvernementales, et sont embarquées dans les secteurs qui ont la plus grande exigence technologique, comme en témoigne leur utilisation par la NASA.

Nous sélectionnons les meilleures plateformes libres/OPEN-SOURCE.

Nous nous assurons, de par notre veille, que ces plateformes sont développées par des communautés pérennes sur le plan économique et sur le plan de leur gouvernance ; que le nombre d'utilisateurs est suffisamment important pour assurer que les plateformes soient fréquemment mises à jour et ne soient pas abandonnées ; que les utilisateurs sont des entreprises importantes et reconnues. Nous veillons enfin à ce que ces plateformes correspondent aux besoins et usages des structures d'économie sociale et solidaire.

Un dernier mot

Nous sommes de ceux qui pensent que les querelles de chapelles sont préjudiciales à tous et toutes. A cet égard, nous nous référons au libre ou à l'open-source indifféremment.